lundi 16 novembre 2015

Clôture et palmarès 2015

PALMARES des 20es Rencontres du Cinéma Francophone en Beaujolais

Prix du Jury de spectateurs 2015 : La Vanité de Lionel Baier
+ mention spéciale à Je suis à toi de David Lambert

Prix des lycéens 2015 : Taj Mahal de Nicolas Saada

Les 20es Rencontres du cinéma francophone en Beaujolais se sont terminées dimanche 15 novembre par une cérémonie de clôture aux émotions contrastées. Les tragiques attentats du 13 novembre étaient dans tous les esprits et la Présidente de l’association L’Autre Cinéma a introduit la cérémonie en rappelant que, « plus que jamais, il faut diffuser ces films qui ont été programmés lors des Rencontres, des films généreux et humanistes. »

Les élus présents - Mme Berthoux, Vice-Présidente du Conseil départemental du nouveau Rhône, Vice- Présidente de l’Agglomération et Adjointe à la mairie de Villefranche-sur-Saône, pour la culture, M. Lacondemine et Mme Lebail Coquet, conseillers régionaux - ont tous apporté leur soutien aux organisateurs du festival, dans leur décision de maintenir le déroulement de la manifestation en rappelant que « la culture a un rôle fondamental», et que « ce festival fait réfléchir, fait s’émouvoir, nous rend humain. » En cette première journée du deuil national, une minute de silence a été respectée pour les victimes des attentats et leur proches, avant la remise des prix.

C’est le réalisateur suisse Lionel Baier qui a remporté le Prix du jury de spectateurs des 20es Rencontres du cinéma francophone en Beaujolais pour son film La Vanité. Ce jury était composé de huit spectateurs cinéphiles et présidé par Xavier Leherpeur - journaliste critique de cinéma entre autre pour le magazine Studio Ciné Live, les émissions « Le Masque et la plume », « Le Cercle ».
La Vanité, c’est l’histoire d’un vieil homme qui obtient le droit de mourir accompagné d’une infirmière, un film sur l’assistance de fin de vie. « Un film improbable dans son sujet mais traité et mis en scène avec infiniment d’inventivité et d’intelligence » précise Xavier Leherpeur. « On rit, on pleure, il y a de la mélancolie et de la profondeur ». Lionel Baier, habitué des Rencontres du cinéma francophone en Beaujolais depuis ses courts métrages, avait déjà remporté le Prix du Jury de spectateurs en 2013 pour son précédent long métrage Les Grandes ondes. Il a été joint par internet et s’est dit très honoré par ce prix. Il a souligné, en ces temps troublés, l’importance des thématiques,
des sujets et des valeurs qui étaient présents dans les films programmés lors du festival. « C’est le cinéma qui parle français qui propose tant d’ouverture sur l’Autre, soyez fiers de le promouvoir ! ».
Le jury de spectateurs a tenu à distinguer un deuxième film très soutenu par le jury. Une Mention spéciale a alors été attribuée au film belge Je suis à toi de David Lambert. La rencontre entre un prostitué argentin et un boulanger belge, l’humaine nécessité de « trouver des bras, un port d’attache, et quitter le déterminisme social dans lequel nous plonge la vie, parfois » précise Xavier Leherpeur. David Lambert a réagit par un message : « Je suis très touché par cette mention spéciale, quand on fait le genre de film que je fais, tous les encouragements sont les bienvenus ! » et d’ajouter, en écho à la triste actualité : « Serrons-nous les coudes et dépassons cette insupportable pulsion de mort en faisant triompher nos pulsions de vie : mangeons, buvons, et rencontrons-nous, rencontrons-
nous vraiment, comme à la fin du film, et pas comme au début » Le Président du Jury a félicité l’équipe des Rencontres pour la qualité de la sélection, son éclectisme.

Le jury des Lycéens, composé d’élèves de seconde, première et terminale en option cinéma-audiovisuel du lycée de Trévoux (01), de seconde Arts Visuels du Lycée Claude Bernard de Villefranche et de secondes en projet cinéma du Lycée de Vénissieux, a, quant à lui, visionné cinq films les jeudi 12 et vendredi 13 novembre : leur choix s’est porté sur le film Taj Mahal de Nicolas Saada. Ils ont conscience que leur choix a été ironiquement et malheureusement rattrapé par l’actualité puisque ce film de fiction suit au plus prêt une jeune victime de l’attentat de 2008 dans un hôtel à Bombay. Les lycéens ont été touchés par la mise en scène qui, en laissant toujours la menace
et la violence hors champs, fait bien ressentir la situation du point de vue de la victime. Ils ont aussi beaucoup aimé discuter avec Nicolas Saada qu’ils ont pu rencontrer lors du festival.

La cérémonie s’est achevée avec la projection en avant-première du film L’Hermine du réalisateur Christian Vincent. Puis un buffet de clôture avec gâteau d’anniversaire (20è édition oblige !) et « blind test » a permis de clore ce festival dans la bonne humeur générale, tellement nécessaire !

Les 20es Rencontres du cinéma francophone en Beaujolais ont remporté un franc succès avec une fréquentation encore en hausse (+ de 3 %) par rapport à 2014.









Le président du Jury de spectateurs : Xavier Leherpeur

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Le programme 2018

Cliquez ici pour voir le programme !